L'URSS et le stalinisme25/01/20092009/medias/presentation/images/2009/01/stalin-the-executioner_0.jpg.420x236_q85_box-0%2C62%2C821%2C524_crop_detail.jpg

Qui-sommes-nous ?

L'URSS et le stalinisme

illustration
Stalin the executioner - Paginerosse

Nombreux sont ceux qui, sincèrement ou de mauvaise foi, assimilent le communisme et la dictature instaurée par Staline en Union soviétique.

Pourtant, les premiers à lutter contre Staline et ses partisans - à commencer par Trotsky - furent des militants communistes restés fidèles aux idéaux de la révolution de 1917, qui avait donné naissance à l'État soviétique.

En 1917, des millions d'ouvriers et de paysans se sont soulevés dans ce qui était alors l'Empire russe, renversant le Tsar qui était le représentant d'une classe de quelques dizaines de milliers de nobles et de gros propriétaires terriens, qui maintenaient dans la misère et l'arriération plus de cent millions de paysans.

Mais ces ouvriers et ces paysans ne se sont pas contentés de mettre fin à ce régime féodal et réactionnaire, ce qui était déjà un énorme progrès. La révolution russe a mis à l'ordre du jour le renversement de la bourgeoisie. Le parti communiste (ou bolchevik), le parti fondé et dirigé par Lénine, a pris le pouvoir en octobre 1917 en s'appuyant sur la mobilisation des ouvriers et des paysans pour tenter de bâtir un État qui soit réellement celui de tous les travailleurs et des classes pauvres. Organisés dans des conseils, soviets en russe - d'où le nom d'Union soviétique - les travailleurs intervenaient dans tous les domaines de la vie politique, économique et sociale avec la volonté de mettre fin à toutes les formes d'oppression et d'exploitation.

S'inspirant de cet exemple, des révolutions ouvrières éclatèrent dans d'autres pays d'Europe plus industrialisés, notamment en Allemagne. Elles furent impitoyablement noyées dans le sang.

L'URSS s'est retrouvée isolée. La bourgeoisie avait été totalement et durablement expropriée par la révolution, mais celle-ci s'était produite dans un pays sous-développé, ravagé par des années de guerre. Les travailleurs, épuisés par les années de lutte révolutionnaire, par les conditions de vie difficiles, par la misère et la famine, désertèrent les soviets, laissant le pouvoir à une bureaucratie qui envahissait tous les organes de l'État.

Après la mort de Lénine en 1924, Staline parvint à s'imposer à la tête de l'État soviétique en se faisant le représentant des intérêts de cette nouvelle couche de privilégiés et en éliminant toute la génération des dirigeants révolutionnaires de 1917.

Entre les mains de la bureaucratie stalinienne, le pouvoir soviétique a dégénéré en une odieuse dictature, et la bureaucratie a joué un rôle franchement réactionnaire, en URSS comme dans les autres pays, en transformant le mouvement communiste international en partis staliniens. Cette évolution a été combattue par des milliers de bolcheviks regroupés autour de Trotsky.

Mais, en développant une économie fondée sur la propriété collective des moyens de production, de l'industrie, des banques, dans une période - les années 1930 - où le capitalisme connaissait une crise dévastatrice, l'Union soviétique démontra la possibilité de substituer à l'économie de marché une organisation économique et sociale représentant un formidable progrès pour l'humanité.

En cela, cet État demeurait l'héritier de la révolution, malgré la dictature de la bureaucratie stalinienne qui, loin d'avoir été le continuateur des espoirs et des perspectives de la révolution d'octobre 1917, en a, au contraire, été le fossoyeur.

Partager