Comment fonctionne Lutte Ouvrière ?01/05/20092009/medias/presentation/images/2009/05/fonctionnement.jpg.420x236_q85_box-0%2C270%2C5184%2C3186_crop_detail.jpg

Qui-sommes-nous ?

Comment fonctionne Lutte Ouvrière ?

Illustration - Comment fonctionne Lutte Ouvrière ?

Les militants de Lutte Ouvrière sont organisés au sein de différentes structures, cercles ou cellules, le plus souvent autour d'activités liées au travail d'entreprise. Ces différentes structures de base sont regroupées au sein de sections et de fédérations.

Lutte Ouvrière regroupe des militants de tous âges : jeunes - étudiants ou travailleurs - qui, révoltés par les inégalités sociales, ont envie de consacrer l'énergie de leur jeunesse à militer pour les idées révolutionnaires. Et bien sûr des militants plus aguerris, actifs ou retraités, travailleurs manuels ou intellectuels qui prouvent que, loin des idées reçues, on peut être ancien par l'âge de ses artères, mais avoir gardé sa fougue militante et sa foi dans la révolution.

Pour adhérer à Lutte Ouvrière, il faut en connaître les idées et le programme, être en accord avec ceux-ci. Cela suppose un minimum de culture politique et historique indispensable pour que tous les militants aient une compréhension commune de notre programme.

Il n'y a, à Lutte Ouvrière, aucun poste, ni honorifique ni hiérarchique, du type "secrétaire général", "secrétaire national" ou "président". Les seuls postes, si l'on peut les appeler ainsi, sont ceux des porte-parole nationaux ou régionaux.

Le Comité central est élu par les militants lors du congrès annuel - et il élit en son sein le Comité exécutif. Nous sommes la seule organisation politique de ce pays qui tient un congrès chaque année, et qui y élit ses dirigeants pour un an jusqu’au congrès suivant.

À LO, les débats peuvent avoir lieu toute l’année, et pas seulement, comme dans certains partis pendant la préparation du congrès annuel. Tous ceux qui ont des désaccords ou des critiques sont au contraire encouragés à les discuter publiquement, devant tous les militants, car c’est la meilleure façon de les résoudre ou de les dépasser.

Adhérer à un parti comme Lutte Ouvrière ne signifie donc nullement l'abandon de sa « liberté de penser ». Bien au contraire : comme l'écrivait Trotsky, « une organisation authentiquement révolutionnaire, qui se donne pour but de retourner le monde et rassemble sous ses enseignes des négateurs, des révoltés, des combattants », ne pourrait exister sans qu'existe en son sein la possibilité de débattre en toute liberté.

Partager